Solidarité : Une ambulance pour Kabadio

Alors que les géants pharmaceutiques empochent des milliards chaque année sur le dos de malades à travers le monde, ce sont les personnels soignants qui sont actuellement sur le devant de la scène et qui se battent, tant face à un virus que pour leurs droits sociaux. Dans un besoin de coopération, c’est un acte de solidarité internationale nécessaire qui fut réalisé entre le Sénégal et la France. Une ambulance fut envoyée en Basse-Casamance (Sénégal) à destination de personnels soignants ayant sollicité de l’aide pour l’accès aux soins de leurs communautés.

“La fierté de Kabadio est que chaque malade peut être assuré qu’il sera évacué dans les meilleures conditions grâce à cette ambulance de qualité” M. ABDOULAYE BADJI, Maire de Kataba 1

Une arrivée très attendue

C’est ce mercredi 27 mai 2020 que débarquait au port de … l’ambulance tant attendue ! Réceptionnée par Papis et Soeur Cécile, l’ambulance était bloquée depuis plusieurs semaines sur le cargo, en raison de la crise sanitaire. Cette réception, initialement prévue pour le 31 mars 2020, était désespérément attendue, d’autant plus que tous les outils permettant une meilleure gestion de la crise sanitaire sont les bienvenus. Celles et ceux qui sont au front pour soigner leurs blessés, en France et ailleurs, savent à quel point l’entraide est essentielle.

Des conditions d’accès aux soins précaires

A l’origine de ce projet, c’est Benj qui, en 2016, lors d’une délégation de jeunes adultes en Basse-Casamance (Sénégal), écouta la triste histoire d’une famille qui perdit l’un de leur fils, non pas par faute de qualité des soins, mais par faute d’accès à ceux-ci. En effet, dans la région, seulement une ambulance est présente pour une dizaine de milliers d’habitants, desservant un hôpital régional à 100 kilomètres du lieu du décès.

La solidarité internationale au delà de tous préjugés

Dès son retour en France, Benj remua ciel et terre et obtint grâcieusement une ambulance hors service de la part d’un ambulancier du Beaujolais (69). Dès cet instant, il dû parcourir un chemin semé d’embûches mais aussi de belles surprises. Tout d’abord, Les Amis de Casamance (71) firent un don de 2 000 € pour les réparations. Mais, grâce à l’aide généreuse et la solidarité du Garage des Buissons à Arnas (69) ainsi que de nombreux volontaires, le véhicule était en capacité de rouler au printemps 2019. A la suite de plusieurs démarches administratives et plusieurs autorisations obtenues tant bien que mal, ce fut le financement de l’envoi qui se fit via une collecte de dons (crowndfunding).

4 000€ furent collectés et l’ambulance prit la route, ce 6 mars 2020, direction le port d’Anvers (Belgique) puis celui de Banjul (Gambie).

La coopération au coeur des relations nord/sud

En cette période particulière, c’est un soulagement pour les personnels soignants de casamance de savoir qu’ils auront au moins la possibilité d’agir avec plus de moyens en faveur de leurs communautés. Les différentes instances, M. Abdoulaye Badji, Maire de Kabadio, M. le Préfet Amadou Wagué de Diouloulou et beaucoup d’autres souhaitent saluer et féliciter la coopération ainsi que les actions quotidiennes du GIE Bindoula qui oeuvre pour le bien de Kabadio et des villages alentours. Pour continuer à les soutenir et à soutenir d’autres projets, tous les renseignements sur le site internet de Permakabadio.com ou bien sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, @permakabadio

Merci à toutes celles et ceux qui ont participé d’une manière ou d’une autre à ce projet,

“En Basse-Casamance, à quelques kilomètres de la mer et de la frontière gambienne se trouve le village de Kabadio. Depuis déjà 20 ans une association française appuie plusieurs projets en coopération avec les villageois. Permakabadio IEFR est donc né de la rencontre d’un routard français et de jeunes de Kabadio.”

Article de l’association : permakabadio